Liberté et morale

Depuis 70 ans, les concepts scientifiques basés sur les théories de Newton sont devenus les bases de l’éducation scolaire. Ceci a amené à la représentation commune que le monde est constitué par des groupes rassemblant de nombreuses particules mis en mouvement et arrêtés par différentes forces.

Un groupe peut-être une nation, des gens d’une même origine, une entreprise,… Les particules représentent les êtres humains. Les forces peuvent être d’origine purement mécanique, militaire, ou le désir, la volonté de puissance, le pouvoir de l’argent, le «bourrage de crâne»,…

Les monarchies, les gouvernements ont asservi les gens en les mettant en prison ou en les tuant. Ainsi, l’idée de liberté est née comme étant le droit des gens à ne pas être mis en prison ou tuer arbitrairement mais sous le couvert d’une loi écrite. C’est l’idée originelle que recouvre le mot liberté. Dans les pays comme l’Afrique du Sud, par exemple, les pauvres revendiquent encore la liberté pour améliorer leur condition d’existence.

Dans les pays riches, là où la plus part des gens ont une vie confortable, on n’a pas besoin de mettre en avant la liberté pour améliorer sa vie. Les pays riches sont sous la coupe de systèmes économiques globaux très compliqués qui ne peuvent être changés même si un gouvernement essayait le faire. De plus, les gens des pays riches sont éduqués pour être créatifs et efficaces et, cela, afin de conserver leur supériorité dans le monde des affaires, de la technologie et des sciences dans le but de rester riches. Pour atteindre ce but les gens sont poussés à vivre selon le principe de faire ce dont on a envie.

Liberté a pris le sens de dire et faire ce que l’on veut. Ainsi un individu agit  comme une particule qui se meut librement. Les forces physiques jouent sur la matière mais pas sur l’être humain. Les forces de l’argent, de la propagande, du bourrage de crâne, du désir,… sont considérées comme étant des ressorts normaux pour l’action humaine. De plus, si c’est nécessaire, un gouvernement peut contraindre les gens par la force physique en utilisant la police et l’armée.

La différence d’interprétation du mot liberté entre les pauvres et les riches crée un conflit fondamental dans le monde. L’internet a été crée pour les riches. Les gens pensent qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent sur internet. Ils ne peuvent être arrêtés que par la force. Une des manières de les arrêter est de faire appel à la police qui applique les lois mises en place par le gouvernement. L’autre manière de les arrêter dans leur activité est d’utiliser une police virtuelle constituée par des logiciels qui les empêche de télécharger ou de «pirater» les ordinateurs des autres.

Je ne pense pas que les gens doivent faire et dire ce qu’ils veulent. On devrait être éduqué pour vivre ensemble avec les autres, pour créer un monde meilleur. Se contrôler s’appelle la morale. Il est malheureux que les religions, pour dominer les gens en Europe, aient utilisé ce mot. Maintenant les gens doivent créer des morales par eux-mêmes et pour eux-mêmes. J’ai mis des vidéos sur internet pour mes élèves en leur demandant de ne pas les télécharger. Je ne vais pas les empêcher de les télécharger en utilisant la police  ou les logiciels de surveillance anti-téléchargement. Je veux créer un comportement moral, au moins avec mes élèves.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *